Sculpter le Papier

Démarche Artistique / Artistic Approach

Papier Graphique

 

Marie Gobert utilise le papier comme base graphique.
Lorsqu’il reste blanc, ce sont les différences de niveaux, d’inclinaisons, de surfaces, de textures, de finesse ou de traitement qui créent le contraste avec des jeux d’ombre et de lumière.
Et lorsqu’il est coloré, ces jeux sont accentués par de subtiles différences de teintes et de textures. Marie Gobert mixe des papiers existants avec certains qu’elle peint elle-même, n’hésitant pas à utiliser des nacres et des vernis pour mettre en lumière d’imperceptibles détails du volume qu’elle crée.

Dentelles de Papier

Dans ses jeux de contrastes, Marie Gobert a voulu faire entrer la lumière au cœur du papier ; c’est comme ça qu’elle a commencé à y pratiquer de fines incisions avant d’en venir à des structures de grilles qui, une fois empilées, forment ces volumes si particuliers. Marie Gobert crée des dentelles de papiers, mais à l’inverse de la dentellière qui produit une surface, Marie vient lui ôter tout son superflu, pour n’en garder que les nervures.

Sculpter le Papier

De ses dentelles de papiers, Marie Gobert conserve les chutes qu’elle assemble. Armée de patience et de fines touches de colle, elle crée des volumes à partir de petits morceaux de papier. La souplesse et la légèreté des pièces qu’elle découpe lui permettent de les solidariser dans de multiples orientations, allant jusqu’à dresser le matériau sur sa tranche. Ses sculptures de papiers sont le fruit d’une passion pour la finesse.

sculpter le papier

Graphic Paper


Marie Gobert uses paper as a graphic base.
When white, paper's differences of level, orientations, surfaces, textures, fineness or treatment allow light and shadow to create contrasts.
And when coloured, paper's contrasts are lightened by subtle differences of tint or texture. Marie Gobert mixes existing papers with some that she herself paints, using various varnishes to highlight tiny details of the volume she creates.

Paper Lace


In her contrast' games, Marie Gobert wanted to let light enter the paper. That's why she started making small incisions in paper. That led her to create grid structures, that she piled up to form those particular volumes. She creates paper lace, but contrary to a lace-maker who produces material, Marie removes all unnecessary parts of the paper, keeping only the backbone.

Paper Sculpture


From her paper lace, Marie Gobert keeps offcuts that she assembles. With her infinite patience and a bit of glue, she creates volumes from these little pieces of paper. The flexibility and lightness of the pieces she cuts allow her to fix them in various orientations, until the material stands on its edge. Her paper sculptures are the fruit of her passion for finesse.

Inspirations

Les Paysages

 

Que ce soient des toits parisiens, des champs ou des forêts, Marie Gobert aime les éléments qui, multipliés, forment un univers particulier avec ses contrastes et ses jeux de lumières. Elle les reproduit en les simplifiant pour ne retenir que les pleins et les vides, à la manière des cubistes.

Les Figures Géométriques

Marie Gobert se plaît à répéter ou déformer des formes géométriques, souvent par étapes. Elles lui servent de base simple à une expérimentation qui peut s’avérer complexe. Multiplier un motif à l’infini au gré d’un processus systématique lui permet de créer ces formes si particulières. Elle nourrit une fascination pour les fractales, qui s’illustre dans ses sculptures de papiers.

Les Imbrications

Marie Gobert joue avec les accumulations de formes simples, les éléments modulaires. Elle se plaît à laisser ses yeux se perdre dans les interstices d’un pavage, et y voir naître de nouvelles formes. Elle vient parfois créer l’accident dans ces imbrications pour vous laisser entrevoir ses rêves de papiers.

La Nature

Et parfois aussi, Marie Gobert se lance dans des représentations de la nature. Elle s’inspire de la ville et de son côté systématique, mais elle trouve aussi des modèles dans le végétal. Elle peut passer des heures à suivre les nervures d’une feuille, ou les craquelures d’une écorce, et nous livre ces cheminements dans des représentations rappelant topographies ou nids d’abeilles. 

Inspirations sculpture papier

Landscapes

Her paperworks sometimes seem like landscapes. Paris' roofs, country fields or woods, Marie Gobert likes those elements which, multiplied, lead to a particular universe with contrasts and lighting effects. She reproduces them, simplifies them, until keeping only full and empty spaces, in the cubist way.

Geometrical figures

Marie Gobert likes to create, repeat and deform geometrical figures, often by stages. She uses them as a base for her experimentations, leading to complex structures. Multiplying a pattern ad infinitum by a systematic process enables her to create those very particular shapes. Her fascination for fractal figures is illustrated by her paper sculptures.

Interlockings

Marie Gobert plays with accumulations of simple shapes too. She adores modular elements. She fancies letting her eyes wonder through paving interstices and seeing new shapes emerge. She sometimes creates a diversion in those interlockings to give you a glimpse into her paper dreams.

Nature

Sometimes Marie Gobert depicts representation of nature as well. She finds her inspiration in the systematic aspect of cities, but she also uses models in the plant world. She can spend infinite time studying the veins of a simple leaf, or the cracks in bark. And her personal journeys convey landscapes not unlike topography or honeycombs.